Les bénéfices du vapotage

 
FranceVapotage_Citation_95.png
 

« L’examen des derniers éléments scientifiques conclue que vapoter est environ 95% plus sûr que fumer, basé sur les faits suivants :

  • Les composants de la fumée de cigarette qui nuisent à la santé – cancérigènes inclus – sont soit absent de la vapeur des produits du vapotage ou, si présents, à des niveaux bien inférieurs à 5% de ce qui se trouve dans la fumée de cigarette (pour la plupart inférieurs à 1%) ;
  • Les principaux composants chimiques présents dans le vapotage n’ont été associés à aucun risque sérieux. »[1]
 
 
FranceVapotage_sans_risque-19.png
 

« Aucune indication scientifique n’a été présentée sur la nocivité du vapotage passif, et tous les éléments disponibles indiquent un risque extrêmement réduit, notamment en comparaison de la fumée de cigarette ».[2]

 
 
FranceVapotage_pas_d_effet_passerelle-19.png
 

“L’utilisation régulière des produits du vapotage chez les jeunes est rare, et limitée presque entièrement à ceux qui fument encore ou ont fumé ». Basé sur une étude annuelle commencée en 2013 »[3]

En France, la part de vapoteurs quotidiens n’ayant jamais fumé est à ce titre statistiquement négligeable.[4]

 
 
FranceVapotage_citationPlan de travail 14 copie 3.png
 

Le vapotage est l’outil de sortie du tabac le plus populaire en France : parmi les fumeurs ayant choisi d’utiliser une aide extérieure, 56% d’entre eux ont choisi la e-cigarette, presque deux fois plus que les substituts nicotiniques à statut de médicament. [5]

Il s’agit également de l’outil le plus efficace : en 2016, 41,2% des vapoteurs quotidiens avaient totalement arrêté le tabac, un taux en nette augmentation par rapport à 2014 (23,1%). [6] En comparaison, les patchs nicotiniques affichent un taux d’arrêt compris entre 10 et 20%. [7]

 

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter la Fédération à contactez_nous@francevapotage.fr

 

[1] Agence de sante uk – utilisation du vapotage dans les espaces publics et les espaces de travail – 07/2016

[2] Agence de sante uk – utilisation du vapotage dans les espaces publics et les espaces de travail – 07/2016

[3] Utilisation du vapotage chez les adultes en grande bretagne – mention sur la jeunesse – action on smoking & health – 05/17

[4] Barometre sante 2016 – sante publique france

[5] Guignard r, richard jb, pasquereau a, andler r, arwidson p, smadja o, et al; le groupe barometre sante 2017. Tentatives d’arret du tabac au dernier trimestre 2016 et lien avec mois sans tabac : premiers resultats observes dans le barometre sante 2017. Bull epidemiol hebd. 2018;(14-15):298-303.

[6] Barometre sante 2016 – sante publique france

[7] Konstantinos e farsalinos, konstantinos poulas, vassilis voudris and jacques le houezec, “electronic cigarette use in the european union: analysis of a representative sample of 27,460 europeans from 28 countries,” addiction, 2016, jun 24. Doi: 10.1111/add.13506