Picto_Vapotage.png

1. Qu’est-ce que le vapotage ?

Le vapotage désigne l’utilisation d’un dispositif électrique (« cigarette électronique ») destiné à inhaler un aérosol (communément appelé « vapeur ») obtenu par l’échauffement d’une solution liquide. Cette vapeur est aromatisée et peut contenir ou non de la nicotine.

Le vapotage a pour particularité d’être :

  • Sans tabac

  • Sans combustion et donc sans fumée : la vapeur n’est pas nocive pour l’entourage

  • Avec ou sans nicotine

 

2. De quoi sont composés les e-liquides ?

«E-liquide» ou « e-juice » est le nom donné au liquide aromatisé utilisé pour remplir les recharges des vapoteuses. C'est ce liquide chauffé qui produira la vapeur.

La composition des e-liquides peut varier considérablement selon les marques et les gammes. Cependant, les principaux ingrédients que l’on trouve généralement (mais pas nécessairement) dans un e-liquide sont les suivants :

  • Propylène glycol

  • Glycérine végétale

  • Arômes et exhausteurs de goût

  • Eau déminéralisée

  • Nicotine

 

Picto-e-liquide.png
 
picto-aromes.png

Le saviez-vous ?

Il existe aujourd’hui plus de 7 700 arômes différents*.

En France, les professionnels du secteur ont volontairement et proactivement initiés les premières normes au monde pour la fabrication d’e-liquides (les normes AFNOR). Ces normes renforcent les critères de sécurité, de qualité et favorisent une meilleure information des consommateurs.

 

3. Quelle est la différence avec la cigarette traditionnelle ?

La vape est 95% moins nocive que la cigarette*

En matière de réduction des risques, on peut aujourd’hui affirmer qu’un fumeur devenant utilisateur exclusif de produits du vapotage diminuerait sa probabilité de développer des maladies imputables au tabac*.

Picto_VapotageVScigarette.png
 
picto-cigarette-electronique.png

4. La vapotage peut-il aider à sortir du tabagisme ?

Le potentiel prometteur que représente le vapotage dans le soutien des objectifs de santé publique a déjà été reconnu par une large communauté scientifique et par diverses autorités publiques indépendantes dans le monde.

En Europe

Les produits du vapotage ont aidé 15 millions de fumeurs à arrêter ou diminuer la cigarette en Europe*.

  • 6.1 millions ont arrêté de fumer grâce au vapotage

  • 9.2 millions ont réduit leur consommation grâce au vapotage

En France

En France, le Haut Conseil de la Santé Publique a conclu que le vapotage peut être considéré comme un outil d’aide au sevrage tabagique pour les fumeurs désirant arrêter leur consommation de tabac.

  • Les fumeurs ont 2,6 fois plus de chances de réduire d'au moins de moitié leur consommation de cigarettes s’ils vapotent*.

  • 41,2% des vapoteurs quotidiens sont parvenus à totalement arrêter le tabac en France*.

En 2016:

  • 56% des fumeurs ayant choisi d’utiliser une aide extérieure ont choisi la cigarette électronique comme produit d’aide ou de substitution ;

  • 1,5 million de Français ont arrêté le tabac grâce au vapotage.

«La cigarette électronique peut être considérée comme un outil d’aide au sevrage tabagique pour les populations fumeuses désireuses d’arrêter leur consommation de tabac »
Haut Conseil de la santé publique (HCSP) - avis du 24 février 2016.

 

5. Est-ce que la nicotine est nocive pour la santé ?

La nicotine n’est pas un produit cancérigène connu ni une cause de maladie cardiovasculaire, ce sont les autres composés chimiques toxiques contenus dans la fumée des cigarettes traditionnelles, tels que le goudron et le monoxyde de carbone, qui sont néfastes pour la santé. Or ces substances ne sont pas présentes dans la vapeur de cigarette électronique.

Tous les produits qui contiennent de la nicotine peuvent provoquer une dépendance. C’est la raison pour laquelle les e-liquides avec nicotine ne sont absolument pas recommandés aux personnes qui ne fument pas.

Ainsi, le choix d’un produit contant ou non de la nicotine, ainsi que son dosage repose entièrement sur le consommateur, c’est pourquoi il est important de bien s’informer en amont.

FranceVapotage_Picto_Nicotine.png
 

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter la Fédération à contactez_nous@francevapotage.fr

 

1* / Public Health England. E-cigarettes: an evidence update (2015). Suivez le lien: https://www.gov.uk/government/

2*/ Santé Publique France 2016. Questions/Réponses sur la produit du vapotage . http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/tabac/cigarette-electronique/questions-reponses.asp

2*/ Santé Publique France 2016. Questions/Réponses sur la produit du vapotage . http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/tabac/cigarette-electronique/questions-reponses.asp

* / Farsalinos KE, Poulas K, Voudris V and Le Houezec J. “Electronic cigarette use in the European Union: analysis of a representative sample of 27 460 Europeans from 28 countries.” Addiction (2016).

*/ Avis du HCSP du 24 février 2016 Bénéfices-risques de la cigarette électronique ou e-cigarette, étendus en population générale du HCSP. http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=541

*/ Pasquereau A, Guignard R, Andler R, Nguyen-Than V. Electronic cigarettes, quit attempts and smoking cessation: a 6-month follow-up. Addiction. 2017;112(9):1620-8.

*/ Pasquereau A, Gautier A, Andler R, Guignard R, Richard JB, Nguyen-Thanh V; le groupe Baromètre santé 2016. Tabac et e-cigarette en France : niveaux d’usage d’après les premiers résultats du Baromètre santé 2016. Bull Epidémiol Hebd. 2017;(12):214-22. http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2017/12/2017_12_1.html